CHRONIQUE ▐ « UNE FILLE FACILE  » LOUISE O’NEILL

Edition Stéphane Marsan – Louise O’Neill – 16 mai 2018 – 283 pages

SYNOPSIS : Emma a dix-huit ans, c’est la plus jolie fille du lycée. En plus d’être belle, elle est pleine d’espoir en l’avenir. Cette nuit-là, il y a une fête, et tous les regards sont braqués sur elle. Le lendemain matin, ses parents la retrouvent inanimée devant la maison. Elle ne se souvient de rien. Tous les autres sont au courant. Les photographies prises au cours de la soirée circulent sur les réseaux sociaux, dévoilant en détail ce qu’Emma a subi. Les réactions haineuses ne se font pas attendre ; les gens refusent parfois de voir ce qu’ils ont sous les yeux. La vie d’Emma est brisée ? Certains diront qu’elle l’a bien cherché.

Bandeau mon avisEmma vit dans une paisible petite ville irlandaise ou tout le monde se connaît. Elle est belle et populaire. Les garçons la désirent et les filles l’envient. Elle est pleinement consciente de ses atouts et n’hésitent pas à en jouer. Pour flatter son ego, elle va même jusqu’à draguer les petits copains de ses amies. Elle est immature et capricieuse. Elle aime se moquer des autres et se croit supérieur à eux. Elle méprise même ses amies, qu’elle n’hésite pas à rabaisser. Elle est provocante et aime être au centre de l’attention. Vous l’aurez compris, elle n’est ni la fille parfaite ni l’amie idéale mais mérite t’elle pour autant ce qui va lui arriver ?

Victime d’un viol collectif perpétré par 4 de ses amis et sans aucun souvenir des faits, Emma voit sa vie parfaite basculer dans l’horreur la plus totale. Les images du viol sont diffusées sur les réseaux sociaux, elle est humiliée, insultée et traînée dans la boue … Mais après tout  ne l’a-t-elle pas cherchée ?

« Je ne suis pas du genre à émettre des jugements à l’emporte-pièce, vraiment pas. Mais si cette fille était au lit avec les gars, quand même, à quoi pouvait-elle s’attendre ? »

Emma va tout d’abord passer par une  phase de rejet. Même après avoir vu les images, elle ne va pas vouloir y croire, tout cela ne peut-être la réalité. Prononcer le mot viol c’est l’admettre, et ne plus pouvoir faire marche arrière.

« Quand tu prononces un mot comme celui-ci, tu ne peux plus faire marche arrière. Fais comme s’il ne s’était rien passé. C’est plus simple comme ça. Plus simple pour toi. »

Puis viendra la phase du questionnement : « Est-ce ma faute ? », « Est-ce que je ne les ai pas provoqués ? », « Ma tenue était-elle appropriée ? », « Est-ce que j’ai dit ou fait quelque chose de provocateur ? » Elle se sent coupable et responsable.

« Les jupes au ras des fesses, les hauts échancrés jusqu’au nombril, et elles boivent toutes trop et trébuchent dans les rues, elles poussent au crime, et quand ce qui doit arriver arrive, elles se plaignent et se mettent à pleurnicher. »

La dernière phase sera celle du dégoût de soi. Emma se sent sale et totalement étrangère à elle-même. Elle méprise son corps de femme et perd peu à peu son identité.

« Je n’aurais jamais d’enfants maintenant. Je ne leur permettrais jamais de se développer en moi, où je pourrais les infectée. Je ne leur permettrais jamais de grandir dans un monde où de mauvaises choses pourraient leur arriver, des choses vraiment mauvaises, je serais incapable de les protéger.»

Les faits sont atroces mais les réactions des gens sont pires encore, elles m’ont tout simplement révoltées. Cette ville et ses habitants sont tout aussi écœurants que les violeurs, ils vont même jusqu’à les soutenir. Pour eux, Emma n’est qu’une traînée qui n’assume pas ses actes et qui gâche la vie de ces braves garçons.

Les amies d’Emma participent à son humiliation. Et quand elle dise enfin la croire, aucune n’essaye réellement de l’aider. Mais le pire c’est qu’elles continuent à être amies avec les violeurs.

Quant aux parents d’Emma, ils ont honte de leur fille. Ils ne pensent qu’aux qu’en dira t’on et à l’image  brisée de la famille parfaite. Aucun des deux ne va la soutenir et l’aider à traverser cette épreuve. Ils vont même jusqu’à trouver des excuses a l’abject comportement des agresseurs. Seul Bryan, son frère, sera un véritable soutien pour elle.

Si je peux comprendre la fin et les choix d’Emma, je ne peux pas les accepter. Je ne pourrais jamais cautionner les faits qu’ils l’ont amenées à ces choix. Ils sont tout bonnement révoltant et scandaleux.

Coté écriture, je dois bien avouer que les premières pages m’ont un peu perdues. Je trouvais le tout fort décousu et j’avais beaucoup de mal à situé les personnages. Mais une fois habituée au style çà se lit tout seul.

L’auteur nous livre avec beaucoup de pudeur, un récit dérangeant sur le viol et ses conséquences. Dérangeant parce qu’il pourrait et est réalité. Malheureusement, des faits similaires se produisent dans notre société. Il amène à de nombreuses réflexions sur les réseaux sociaux, l’effet de bande, l’amitié et le consentement.

Je souhaite que ce livre puisse éveiller les consciences, aider les femmes à se battre et se faire entendre. Il ne faut pas banaliser ses faits cruels, il faut les combattre. Nous les femmes, nous ne devons en aucun cas nous laisser faire. Quelque soit notre tenue, notre comportement ou notre état de conscience UN NON RESTE UN NON. Nous avons le droit de refuser et nous ne devons JAMAIS nous sentir COUPABLE. Nous avons le droit d’être nous même sans subir la critique et la cruauté des hommes. Il faut nous BATTRE ! RIEN NE PEUT EXCUSER UN VIOL !

En conclusion : Lisez ce livre, offrez-le et faite le lire autour de vous car chacun devrait connaître l’histoire d’Emma.

Ma note : 4,75/5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.